Protection contre les crues et restauration écologique (HÖP) à Rastatt

La Murg est une rivière totalement rectifiée, avec des digues qui protègent des crues les riverains de part et d’autre. Favorisant une accélération de l’écoulement, les risques de débordements ne sont en fait que déplacés vers l’aval, puisque forcément les eaux devront être évacuées tôt ou tard. Les zones alluviales en retrait des digues et soustraites aux submersions se sont progressivement asséchées et modifiées. Nombre d’espèces inféodées à ces habitats ont de ce fait disparu de ces zones.


Une option susceptible de réduire les risques d’inondation tout en restaurant des milieux alluviaux fonctionnels consiste en une reconstruction des digues plus en retrait. Tel est le cas au nord de Rastatt, dans le Ban du Brufert, ou les digues ont été réaménagées de part et d’autre de la Murg, en l’occurrence en déplaçant celle de la rive gauche sur près de 500 mètres, et celle de la rive droite sur environ 100 m. Le gain d’espace d’une surface d’environ 50 ha peut ainsi servir de nouvelle zone d’expansion des crues.
Le cours de la Murg elle même a été remodelé. Ses futures divagations et le reprofilage des berges, complétées par la reconnexion d’une ancienne tresse lui rendront une certaine naturalité.

Quels objectifs seront atteints?
Cette mesure contribuera à améliorer la protection contre les crues à Rastatt. En même temps, de nouveaux milieux aquatiques et alluviaux pourront s’y développer. En profiteront aussi des espèces inféodées aux zones humides alluviales et autres petites mares tels le Sonneur à ventre jaune ou encore le Triton crêté. La reprise d’une dynamique fluviale plus naturelle sur le cours de la Murg y générera des habitats recherchés par la progéniture des Loches de rivière , des Chabots, des Lamproies ainsi que des Aloses.